Des chercheurs canadiens auraient trouvé une enzyme capable de réguler les excès de sucre dans le sang.

Cette enzyme, appelée glycérol- 3-phosphate-phosphatase (G3PP), jouerait un rôle clé pour éliminer les effets néfastes d’une surdose de sucre. Jusqu’ici, on ignorait son existence dans les cellules des mammifères. Cette découverte pourrait jouer un rôle majeur et ouvrir de nouvelles perspectives pour les traitements du diabète et de l’obésité.

Sources : Le Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM)